Le Sionisme Musulman par Abdelkader Amlou

Pour une découverte, c’est une découverte ! Un sacré morceau qui était, jusqu’à présent, complètement inconnu. Un intellectuel marocain vient de révéler les sourates sionistes dans le Coran (Livre Saint musulman)  qui ont été écrites durant la période mecquoise.

Abdelkader Amlou, écrivain et poète marocain, nous livre une curieuse mais intéressante statistique: sur les 6258 versets coraniques 670 versets, soit plus de 10 %, nous racontent l’histoire des Fils d’Israël. Ces versets sont dispersés dans près de 26 sourates sur 114 soit 23 % du Coran. 

La plupart de ces versets peuvent être qualifiés de sionistes dans la mesure où ils retracent l’histoire d’Israël selon un plan divin bien défini: l’entrée de Jacob et ses fils en Egypte, la naissance de la nation avec Moïse, la fondation du royaume et le règne de David et Salomon.

Mieux encore, ces versets insistent sur la nécessité pour les Bnei Israël de prendre possession, sans faiblir, de la terre qui leur a été promise par dieu-Allah : Versets 20 et 21 de la sourate 5 : “Souvenez-vous lorsque Moïse dit à son peuple : O, mon peuple, rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous, lorsqu’il a désigné parmi vous des prophètes. Et Il a fait de vous des rois. Et Il vous a donné ce qu’il n’avait donné à nul autre aux mondes. O, mon peuple, entrez dans la terre sainte qu’Allah vous prescrite. Et ne revenez point sur vos pas [en refusant de combattre] car vous retourneriez perdants “.

Qui plus est, les versets qui se rapportent à la promesse d’accorder la terre aux fils de Jacob Israël n’est pas circonscrite dans le temps ni limitée à des situations spécifiques.

Le Coran abonde en rappels des conquêtes des terres saintes par les Fils d’Israël, l’établissement du royaume par David et la construction du Temple par salomon.

Monsieur Amlou en déduit que les musulmans devraient adopter une attitude plus conforme au texte littéral du Coran et réviser leur attitude haineuse vis à vis d’Israël. Halevaï (pourvu que), comme on dit chez nous, mais les choses ne sont pas aussi simples.

Selon Abdelkader Amlou , le Coran fait un distinguo assez clair entre les Benou-Israel (Fils d’ Israël) et les Yahoud, juif, descendant du royaume de Yéhouda, qui, pour bon nombre d’entre eux, étaient venus s’installer ou vivaient depuis toujours dans la péninsule arabique.

Pour faire simple, lorsqu’il s’agit de retracer une vérité historique incontestable, le Coran utilise le terme de Bné Israël et lorsque cela devient religieux, culturel, politique, bref conflictuel, c’est le mot Yahoud qui est employé. Les Bnéi israël historiques, descendants de Jacob-Yaâcob ont droit à tous les égards, les  Yahoud, c’est une autre affaire, il faut les débusquer derrière chaque pierre et les combattre sans relâche.

Autre problème qui a surgi dès le VI siècle c’est la non reconnaissance par Mahomet et ses continuateurs du Talmud. Les Musulmans acceptent et reconnaissent la Torah écrite, mais rejettent le Talmud qui réglemente le cadre de la vie juive. C’est le Talmud en effet qui crée la distance entre l’environnement arabe tribal et les Yahoud qui se conforment aux enseignements du Talmud dans leur vie religieuse et profane. Pour les nouveaux musulmans, les choses sont claires: d’un côté la parole d’Allah retranscrite dans la Torah et de l’autre la parole des hommes, le Talmud, qui pour eux est un vaste champ de polémiques où aucun rabbin n’est d’accord avec l’autre.

Quant à Mohamet, n’est avis qu’il voulait être intégré dans la lignée des prophètes d’Israël, d’où son insistance à se faire reconnaître comme tel par des juifs de Médine et des environ; la meilleure preuve:l’instauration de Jérusalem comme direction cardinale de la prière. Devant leur refus, il prit deux décisions: la première, massacrer quelques tribus juives, la seconde, se mettre à son compte, en instaurant sa propre croyance, transformée en religion par la suite, et bien entendu, se tourner désormais vers la Mecque.


 


 


 

Les thèses développées par Monsieur Amlou ne lui ont certainement pas valu que des amis et j’admire son courage de les avoir développés. Il n’empêche que son analyse est juste et mériterait d’avantage d’écho, auprès des Juifs et des Autres, et surtout des Musulmans, qui feraient bien d’étudier d’avantage leur Coran en se livrant à une analyse critique des déviations inacceptables que certains de leurs coreligionnaires en font.

Il est clair que tant que les juifs n’avaient pas commencé à prendre possession de la Terre d’Israël, le sionisme coranique était là en tant que projet utopique, de curiosité. « C’est marqué dans le Coran, et puis après, ça ne s’est jamais réalisé ». Dès le moment où le projet a pris corps, les musulmans auraient pu et du s’interroger sur le contenu de leurs saintes écritures, qui par nature se veulent intemporelles, et accepter le droit des Yahoud à la terre promise aux Benou-Israel. Je suis d’ailleurs convaincu que certains d’entre eux l’on fait, mais qu’on les a fait taire, vite fait. Si on ne peut plus faire confiance dans la parole d’Allah, où va t-on ?

Deux blogs  très recommandés ; un en arabe et un autre en français qui parlent  du “le sionisme” du Coran.

Articles a lire, à relire et à faire tourner  le plus possible!

Site en arabe du fondateur du Sionisme Musulman

Note du Collectif Arabes Pour Israël : Certains imams, parmi les plus jeunes, soutiennent haut et fort que les musulmans ont le devoir de protéger les juifs ! Cette obligation vient justement  des sourates sionistes dans le Coran (Livre Saint musulman). 

Une réponse à “Le Sionisme Musulman par Abdelkader Amlou”

  1. yerouchalaim dit :

    « En ce jour-là, Il protégera les habitants de Jérusalem, Et le faible parmi eux sera dans ce jour comme David; La maison de David sera comme Dieu, Comme l’ange de Yahveh devant eux. 9 En ce jour-là, Je m’efforcerai de détruire toutes les nations Qui viendront contre Jérusalem. » Zacharie 12 :8-9

    « Ainsi parle Yahveh des armées: En ces jours-là, dix hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif par le pan de son vêtement et diront: Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous. » Zacharie 8:23

    « Pour l’amour de Sion je ne me tairai point, Pour l’amour de Jérusalem je ne prendrai point de repos, Jusqu’à ce que son salut paraisse, comme l’aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s’allume. » Esaïe 62:1

    à eux, et sera ajouté à la maison de Jacob.
    7 C’est pourquoi, voici, des jours viennent, dit l’Eternel, où l’on ne dira plus, L’Eternel est vivant, qui a fait monter les fils d’Israël du pays d’Egypte, mais,
    8 L’Eternel est vivant, qui a fait monter et qui a ramené la semence de la maison d’Israël du pays du nord, et de tous les pays où je les avais chassés; et ils habiteront en leur terre
    30: 3 Car voici, les jours viennent, dit l’Eternel, où je rétablirai les captifs de mon peuple Israël et Juda, dit l’Eternel; et je les ferai retourner au pays que j’ai donné à leurs pères, et ils le posséderont. Jérémie 23:7-8 ; 30:3

    Et je vous prendrai d’entre les nations, et je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous amènerai sur votre terre; Ezéchiel 36:24

    Et dis-leur, Ainsi dit le Seigneur, l’Eternel, Voici, je prendrai les fils d’Israël d’entre les nations où ils sont allés, et je les rassemblerai de toutes parts, et je les ferai entrer dans leur terre; Ezéchiel 37:21

    10 Réjouissez-vous avec Jérusalem, soyez dans l’allégresse à cause d’elle, vous tous qui l’aimez! Réjouissez-vous avec elle d’une grande joie, vous tous qui pleuriez sur elle! 11 Afin que vous soyez allaités et rassasiés du lait de ses consolations; afin que vous buviez avec délices de sa glorieuse abondance. 12 Car ainsi a dit l’Éternel: Voici, je vais faire couler vers elle la paix comme un fleuve, et la gloire des nations comme un torrent débordé; et vous serez allaités, vous serez portés sur les bras, et caressés sur les genoux. 13 Je vous consolerai comme une mère console son fils, et vous serez consolés dans Jérusalem. 14 Vous le verrez, et votre cœur se réjouira, et vos os reprendront vigueur comme l’herbe. Et la main de l’Éternel se fera connaître pour ses serviteurs, et sa colère contre ses ennemis. Esaïe 66:10-14

    1 Car l’Eternel aura compassion de Jacob et choisira encore Israël, et les établira en repos sur leur terre; et l’étranger se joindra à eux, et sera ajouté à la maison de Jacob. Esaïe 14:1-2

    « Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ ont a percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né. » Zacharie 12 :10

    Yahveh

Laisser un commentaire