• Accueil
  • > Non classé
  • > Par Sami Al-Nosf : « L’Etat hébreu n’est pas le véritable ennemi des Arabes »

Par Sami Al-Nosf : « L’Etat hébreu n’est pas le véritable ennemi des Arabes »

L’écrivain libéral koweïtien Sami Al-Nosf, interviewé le 25 janvier 2009 par « Elaph.com », n’y va pas par quatre chemins : les Palestiniens sont victimes de la confrontation entre l’Iran et les Etats-Unis. « Téhéran mène la guerre contre Washington aux portes de Damas et par procuration », estime-t-il. 

Dans sa longue interview, publiée par « Elaph.com » en deux parties (la première partie a été mise en ligne le 25 janvier), l’intellectuel koweïtien souligne que « malgré tous les dégâts causés par Israël dans les pays arabes de la confrontation, au cours des décennies passées, l’Etat hébreu n’est pas le véritable ennemi des Arabes ».

Et Sami Al-Nosf (ancien conseiller de l’émir du Koweït) d’expliquer que « les Israéliens occupent des territoires arabes, puis les évacuent. Israël grignote des terres, mais sans jamais les avaler et les digérer. L’Etat hébreu n’a pas effacé la langue et la culture arabes en Palestine et n’interdit pas les Palestiniens, y compris de nationalité israélienne, de parler en arabe. A l’inverse, ajoute l’écrivain, l’Iran a occupé l’Arabistan (province arabe de l’ouest de l’Iran), l’a annexé et y a combattu la langue arabe. Ses habitants sont interdits de parler avec leur langue d’origine. L’Iran interdit l’utilisation des prénoms arabes. Téhéran a occupé et annexé Chatt Al-Arabe, mais aussi les trois îles émiraties de la petite Toumb, la grande Toumb et Abou Moussa. L’Iran grignote les territoires arabes, les avale et les digère. Il occupe les terres sans jamais les rendre ».

Dans la première partie de son interview, Al-Nosf regrette que « les Palestiniens aient été poussés à provoquer la guerre par les Iraniens. Téhéran cherche à impliquer la nation islamique dans des guerres qui ne la concernent pas. Cette guerre, comme celle de l’été 2006 ou l’invasion de Beyrouth par le Hezbollah (mai 2008), sont des actes iraniens par excellence. Il s’agit de guerres iraniennes menées par procuration contre l’Occident. L’Iran dirige une confrontation avec les Etats-Unis aux portes de Damas par Palestiniens interposés »…

Article original en arabe:             

http://www.elaph.com/Web/AkhbarKhasa/2009/1/403035.htm

Remarque du Collectif  :

Nous voudrions rendre hommage à Sami Al-Nosf qui s’élève et condamne l’assujettissement à L’Iran. Ce n’est pas chaque arabe est capable aujourd’hui de dénoncer la politique du « suicide  collective  » menée par  la République Islamique dans  la région. Le régime iranien vivement rejeté et isolé à l’intérieur, cherche à se maintenir au pouvoir en exportant le terrorisme et l’intégrisme et en abusant du problème palestinien, pour imposer sa mainmise sur la région. Nul autre que lui en trente ans n’a porté autant de coups à la paix régionale. 

Bravo  enfin, à cet écrivain  qui  reconnaît le  modèle de démocratie que représente l’Etat d’Israël. L’Etat hébreu n’a  effectivement jamais été notre ennemi .Nous avons la chance d’avoir un pays civilisé et moderne  dans cette région. Nous avons beaucoup de choses à apprendre de nos voisins israéliens et en premier lieu comment bâtir une démocratie  au milieu du désert. 

Laisser un commentaire