• Accueil
  • > Non classé
  • > «Lettre aux Arabes Palestiniens de la part de leurs amis Arabes » Par Youssef M.Ibrahim

«Lettre aux Arabes Palestiniens de la part de leurs amis Arabes » Par Youssef M.Ibrahim

Youssef M. Ibrahim, un ex-correspondant du New York Times, pour le Moyen Orient, et Editeur du Wall Street Journal de l’Energie, pendant 25 ans, est un écrivain indépendant, implanté à New York et Dubaï, dans les Emirats Arabes Unis. Il s’adresse par une lettre à ses « frères palestiniens » à  l’occasion de la fin de la Guerre de Janvier 2009 provoquée à Gaza par les tirs incessants des rouettes sur le Sud d’Israël. Les palestiniens ont toujours entendu la voix de ceux qui leur mènent tout droit vers la ruine et les guerres .Vont t-ils entendre  cette fois  les  voix qui leur appellent à suivre le chemin de  la raison ?

« Chers palestiniens, frères arabes : la guerre avec Israël est terminée.

 

Vous avez perdu.

 

Rendez vous et négociez pour garantir un futur à vos enfants.

 

Nous, vos frères arabes, pouvons crier, jusqu’à avoir le visage cramoisi, que nous sommes avec vous … mais le sage parmi vous et la plupart d’entre nous savons que les choses ont changé, car nous avançons loin des vieilles et fatigantes idées de la « cause arabe palestinienne », et « l’éternelle lutte « contre Israël».

 

Chers amis, vous et vos dirigeants avez perdu trois générations, en essayant de lutter pour la Palestine, mais la vérité et que la Palestine que vous auriez pu avoir en 1948 était beaucoup plus grande que celle que vous auriez pu avoir en 1967, elle-même beaucoup plus grande que celle que vous pourriez avoir aujourd’hui, ou dans dix ans.

 

Continuer la lutte signifie moins de territoire, plus de misère et une absolue solitude. Maintenant mes frère, vous avez la chance de garantir la création d’un état palestinien dans la frange de Gaza, dans laquelle vous vous êtes tous entassés, ainsi qu’une petite partie de la Rive Occidentale du Jourdain.

Ça ne va pas être mieux. Le temps presse, même pour cette quantité de territoire, alors voici quelques faits, figures, et témoignages, mes amis.

 

Vous gardez des consignes, qui sont utilisées par la télévision, vous montrez des maisons qui n’existent pas ou sont habitées par des israéliens, des maisons qu’ils n’ont pas l’intention de laisser, Jaffa, Haïfa, Tel Aviv, ou Jérusalem occidental. Vous utilisez de vieux fusils contre des tanks modernes israéliens et américains, qui ne font pratiquement aucun dommage en Israël, alors que l’ire de sa puissante armée vous écrase. Vous utilisez une force de frappe de fusées Kassam, qui cause peu de dégâts, alors que vous vous trompez vous-mêmes en pensant que vous menez une guerre de libération.

 

Vos gouvernements, vos institutions sociales, vos écoles et votre économie sont en ruine. Vos jeunes grandissent analphabètes, imbus de rites de mort et de suicide, alors qu’ils vivent en réalité de la charité de l’étranger, incluant les dons Américains et des Nations Unies. Chaque jour, vos fonctionnaires doivent mendier leur pain quotidien, puisqu’ils dépendent du secours apporté par les camions qui transportent aliments et médicaments à la frange de Gaza et Cisjordanie, alors que le musulman fondamentaliste du Hamas et son gouvernement continuent à nourrir le feu d’une guerre qui ne peuvent ni rivaliser, ni espérer gagner.

 

En d’autres mots, mes frères, vous êtes tombés et vous êtes seuls dans un paysage brûlé, qui s’amenuise un peu plus chaque jour.

 

Qu’est-ce que c’est que cette lutte ?? Vaut-elle la peine ??

 

Plus important : Quelle sorte de misérable futur bâtissez-vous pour vos enfants, qui sont la 4° ou 5° génération d’un monde arabe qui n’existe plus.

 

Nous, vos frères arabes, nous avons changé et nous avançons vers le futur.

 

Les pays arabes qui ont l’argent du pétrole sont occupés à accumuler des richesses, du bien être, construisent des maisons, des hôpitaux, des universités de premier ordre, de nouvelles écoles, routes et chemins.

 

Les pays qui ont des frontières communes avec Israël, comme l’Egypte et
la Jordanie, ont signé des traités de paix, et ils n’iront pas à la guerre pour vous…dans un proche avenir.

 

Les pays arabes qui sont loin, comme l’Afrique du Nord, ou l’Irak, franchement ne sont pas trop intéressés par vos problèmes.


Seule la Syrie continue à alimenter vos fantasmes, qu’un jour ils se joindront à vous pour la libération de la Palestine, et cela n’arrivera pas de si tôt, malgré qu’une partie de son territoire, le Golan, a été conquis par Israël puis annexé en 1967.

 

Mes amis !! Les Syriens ne feront que vous inciter à la lutte … jusqu’au dernier des palestiniens.

 

Avant d’être pris par le Hamas, vous avez souffert du mensonge d’un autre de vos leaders, Yasser Arafat, qui vous a vendu un projet corrompu jusqu’à la moelle, plus de douleur, plus de corruption et des millions volés par ses familiers, pendant que vos enfants jouaient dans les caniveaux de Gaza.

 

La guerre est terminée. Pourquoi ne pas donner une chance à un futur nouveau ?? »µ

M. Ibrahim Youssef

 

Remarque du Collectif : 

 

Rétablir la vérité était toujours notre mission. Nous remercions à ce titre M. Ibrahim Youssef pour cette lettre très sincère. Cette lettre est à lire est à diffuser massivement. Rétablir la vérité face à l’hypocrisie de la propagande islamiste, en dépit des risques (on pense notamment à la courageuse déclaration de la sociologue Wafa Sultan, à l’acteur égyptien Adil Imam) est un exercice périlleux  mais nécessaire pour  améliorer la vie de ces gens infortunés qui ne pensent à la guerre. Le maintien par le Monde arabe des palestiniens en otage constitue tout à la fois une immonde expérimentation sur l’être humain et une instrumentalisation abjecte d’hommes et de femmes au service d’une haine qui ne dit plus son vrai nom depuis longtemps, mais qui n’a cessé de quêter la destruction d’Israël. 

 

Nous disons ici aux gens de Gaza, enrichissez-vous, par votre travail et par votre épargne, au lieu de vous vautrer dans le malheur, la misère et l’oppression ! Enrichissez-vous, tous, en fonction de votre énergie et de vos capacités au lieu de laisser quelques vautours faire de l’argent sur votre déréliction. Débarrassez-vous des terroristes qui vous conduisent vers le désespoir .Votre détresse est leur capital, et sa perpétuation leur rente. Regardez vers le futur, donner l’espoir à vos enfants et éduquez les à la tolérance et à la Paix.

Laisser un commentaire