• Accueil
  • > Non classé
  • > Intervention courageuse de Mohamed Sifaoui au cours de l’émission « Revue et corrigé » présentée par Paul Amar

Intervention courageuse de Mohamed Sifaoui au cours de l’émission « Revue et corrigé » présentée par Paul Amar

Mohamed Sifaoui,  le musulman laïque et démocrate qui refuse la compromission avec l’islamisme, vient de faire une intervention courageuse dans l’émission « Revue et corrigé » présenté par Paul Amar , sur la chaîne France 5 ,  le  Samedi  31 janvier 2009 à 19h et rediffuser le dimanche à 13h30. Voici un extrait de son intervention dans laquelle l’intellectuel algérien dénonce les manipulations et les excès d’Al-Jaziza, la chaîne arabo-islamique basée à Qatar, durant sa couverture  de la riposte  israélienne contre le Hamas .

 

Mohamed Sifaoui à la 14ème minute de l’émission : Je dirais il n’y a pas du tout de recul lorsque Al-Jazira traite le conflit israélo-palestinien. Commençons par le commencement c’est-à-dire ce qui crée le vrai problème aujourd’hui c’est-à-dire l’histoire du bilan. 

Avant de venir j’ai vérifié, je crois que nous étions à 1203  victimes exactement, or depuis le début il y a un seul Monsieur qui transmet le bilan à Al-Jazira qui le relaie par la suite et c’est un bilan qui est invérifiable .Il est fonctionnaire au Ministère de la santé du Gouvernement du Hamas déchu, c’est comme ça que Al-Jazira le présente, c’est-à-dire c’est une partie du conflit qui est en train de donner le bilan des bombardements, alors qu’on sait très bien qu’une partie a parfois tendance soit à vouloir minimiser soit à vouloir gonfler et ce recul nous ne l’avons pas nous, Al-Jazira en tout cas ne l’a pas donné.

 

Le deuxième point c’est que les images qui sont montrées et je terminerai par ça, par Al-Jazira en boucle, sincèrement j’ai l’impression que c’est une guerre qui oppose des femmes et des enfants à la quatrième puissance mondiale, c’est-à-dire qu’on ne voit pas depuis le début un homme en armes, on ne voit pas un combattant du Hamas, on ne voit pas de combattants du Hamas tués, on ne voit pas de matériel qui est utilisé par le Hamas, on voit de temps en temps des roquettes qui partent de loin mais c’est tout et d’un autre côté on voit des chars, on voit l’armada de l’armée israélienne.

L’image qui vaut plus que 1000 mots est en train de façonner l’esprit du monde arabe et je dirais il est interrompu .

Non mais parlons d’Al-Jazira d’abord moi j’ai envie de parler d’Al-Jazira aujourd’hui parce que si la rue arabe s’enflamme aujourd’hui moi personnellement, je vais vous dire une chose : Je la tiendrai devant l’histoire, devant les hommes, devant la justice devant tout ce que vous voulez, comme principale comme principale responsable parce que c’est totalement irresponsable ce qu’ils sont en train de faire, c’est un média de propagande et qui n’est pas à son premier coup, c’est un média de propagande qui est en train de demander et de semer la graine de la haine dans l’esprit des plus fragiles des musulmans.  

 

Remarque du Collectif : 

Nous remercions monsieur Sifaoui pour cette mise en point nécessaire. En effet, les foules arabes restent sous l’emprise de la propagande infatigable d’Al-Jaziza qui continue , en complicité avec les islamistes de Gaza , à semer les mensonges .Et quand les mensonges  sont répétitifs, le rétablissement de la vérité s’impose.

Le chiffre réel de victimes est battu en brèche aujourd’hui, par le témoignage d’un médecin « palestinien », pas moins digne de foi (comme diraient les médias arabes) que les autres, qui parle de pressions subies par le personnel soignant pour gonfler ce chiffre qui serait plus proche de 500 que du 1330 crié sur tous les toits du monde, soit 2/3 de moins.

Interviewé par le journal italien Corriere della Sera  le 21 janvier 2009 ce médecin gazaoui de l’hôpital Shiffa affirme que  le bilan des victimes aurait été « gonflé » par le Hamas qui a obligé les équipes médicales à exagérer les chiffres.   

Ce médecin palestinien ajoute que « la situation n’est pas sans rappeler Jénine en 2002 – au début on a parlé de 500 tués et plus tard il s’est avéré qu’ils n’étaient que 54 donc 45 combattants ». 

Après Jeningrad et ses « 500 morts et la destruction de toute la ville », voilà venue le temps de Gazagrad et les médias arabes,   non avertis  , continueront de plus belle leurs surenchères sur les chiffres des victimes. 

 

ARTICLE ORIGINAL DU CORIERE DELLA SERA >>

  http://www.corriere.it/esteri/09_gennaio_21/denuncia_hamas_cremonesi_ac41c6… 

Laisser un commentaire