• Accueil
  • > Non classé
  • > Saleh al Rashed : Nos intérêts stratégiques coïncident avec ceux d’Israël

Saleh al Rashed : Nos intérêts stratégiques coïncident avec ceux d’Israël

Saleh al Rashed est un Journaliste saoudien écrivant dans un journal arabe libéral « Elaph » :

“On ne peut éviter l’inévitable”, cet adage me vient à l’esprit quand je lis ce qu’annonce Mohamed Ali Jaafari, le commandant des Gardiens de la révolution:  “Si l’Iran est attaqué du fait de son programme nucléaire, mon pays peut aisément fermer le détroit d’Ormuz, le principal passage des pétroliers”.

A mon avis, l’Iran cherche à gagner du temps pour acquérir l’arme nucléaire, et on ne pourra pas éviter la confrontation. Si un pays comme l’Iran a l’arme nucléaire, du fait de son idéologie fanatique, c’est comme si Ben Laden avait lui-même une bombe atomique. C’est du pareil au même. Malgré la différence de leurs turbans et de leurs croyances religieuses, le résultat final sera identique. Peut-être que nous, Saoudiens, ainsi que les citoyens des pays de Golfe, n’avons pas de chance puisque nous serons les premiers à souffrir d’une confrontation militaire avec l’Iran. On nous menace de la fermeture du détroit d’Ormuz, et si cela se produit c’est une situation très grave pour nous. Mais on peut aussi la comparer à celle d’un malade qui refuse d’être soigné par une opération de cautérisation, la seule qui puisse le sauver. Certes la douleur due à l’opération est pénible, mais elle est nécessaire, voire inévitable. L’histoire nous a appris que les pays mus par une idéologie fanatique ne sont sensibles qu’aux victoires qui mettent à mal leur idéologie… Ils n’acceptent jamais de compromis, même s’ils se trouvent au bord du désastre!

La seule solution est la confrontation, car notre priorité absolue est la sécurité stratégique du Golfe.

Il n’y a pas d’autre solution au problème iranien que la confrontation. Mené depuis longtemps par les Etats-Unis et l’Europe, le jeu de la carotte et du bâton est inefficace. Nous souffrons aujourd’hui de deux choses:

 L’Iran cherche à obtenir l’hégémonie régionale par le biais du nucléaire ;  il cherche à imposer sa volonté à travers des alliés sectaires qui lui sont subordonnés : la cinquième colonne du fondamentalisme shiite arabe.

Imaginez les conséquences sur la région si l’Iran avait la bombe nucléaire…

Etrange coïncidence peut-être, cette fois-ci, nos intérêts stratégiques coïncident avec ceux d’Israël. Le régime des mollahs d’Iran est notre ennemi et il est aussi l’ennemi, non seulement d’Israël, mais de la paix du monde et de sa sécurité. Je sais que les démagogues arabes se dressent toujours comme un seul homme aux côtés de quiconque s’attaque à Israël ou à l’Amérique. Evitons, pour une fois, de suivre cette démagogie.

La priorité aujourd’hui est notre sécurité stratégique dans le Golfe, menacée par l’Iran, même si cela se fait aux dépens de la cause palestinienne. En politique, personne ne vous empêche de vous “allier avec le diable”, si c’est dans votre intérêt. Le danger iranien est très proche et exige de nous ce type de réponse, sans délai et sans hésitation, de mon point de vue. Chaque jour qui passe profite à l’Iran.

Nous devons pousser les puissances mondiales, en particulier les Etats-Unis et l’Europe, à une confrontation militaire pour neutraliser l’ennemi iranien, quel qu’en soit le prix, avant que la bombe nucléaire ne fasse qu’il soit trop tard, et ceci malgré l’opposition des Arabes du nord.

Saleh al Rashed ; Extraits mis en ligne par Memri N° 2026, le 15/08/08

 

Note du Collectif  Arabes Pour Israël :

Merci Mr. Saleh al Rashed pour votre article, il faut maintenant agir contre le régime en  Iran, avec tous les hommes de bonne volonté, de l’Amérique à l’Europe en passant par les pays arabes modérés, il est urgent et quel qu’en soit le prix évidemment, mais assurez qu’Israël est de votre coté, il vous suffirait de parler avec elle pour que vous changez d’avis. 

Hélas aujourd’hui, ce qu’on désigne comme Occident par lâcheté pactise avec le diable, comme des Etats que l’on disait il n’y a pas si longtemps des Etats voyous. La bonne solution est là votre, qu’a ne plaise à ceux qui rêvent de l’hégémonie islamique nucléaire  sur le monde.

Laisser un commentaire