Happy Sixtieth Birthday Israel, par Amil Imani

Amil Imani est un Américain d’origine iranienne. Il est chroniqueur, traducteur littéraire, romancier et essayiste. Il soutient la lutte du peuple de son pays natal, l’Iran, pour la démocratie. Il maintient un site Web

 www. amilImani.com

Nous reprenons ici son article : Joyeux 60e anniversaire Israël

Par Amil Imani, le  9 mai 2008 

Israël, ton peuple, ainsi que des personnes de bonne volonté, célèbrent ton 60e anniversaire. Nous, les enfants de Cyrus le Grand, tenons également à t’offrir nos vœux les plus sincères à cette occasion. En fait, c’est l’anniversaire de ta renaissance. Ta naissance a eu lieu il y a environ 4.000 ans.

Malheureusement, ta trajectoire depuis tes débuts anciens à aujourd’hui a été empreinte de grandes souffrances. C’est un hommage à l’esprit indomptable de ton peuple qu’il ait persisté dans sa vaillante lutte pour se rassembler à nouveau dans le pays de sa naissance.

Un noble et juste roi perse, Cyrus le Grand, a sauvé ton peuple de sa captivité dans un pays étranger et lui a permis de rentrer chez lui et de construire son temple sacré.

En libérant un peuple entier de la captivité et en rétablissant sa dignité, Cyrus le Grand, auteur du premier code des droits de l’homme, a cimenté un lien d’amitié entre les Juifs et les Perses. C’était la façon du Roi juste d’indiquer au monde le chemin de la liberté, de l’égalité et de la justice pour tous, indépendamment de toute considération.

Pourtant, ton peuple, Israël, n’a pas été en mesure de s’installer pour longtemps dans sa propre patrie, d’honorer Dieu comme il l’entendait, et de vivre en paix. Il a été attaqué une fois de plus par des forces de destruction qui l’ont contraint à fuir vers d’autres terres à la recherche d’une sécurité relative.

Ta renaissance, Israël, est en réalité l’aboutissement de milliers d’années de gestation au cours desquelles le peuple juif, dispersé dans une grande partie du monde, a enduré d’immenses souffrances. Les crimes commis contre ton peuple ont culminé avec le massacre de six millions d’hommes, de femmes et d’enfants innocents par les assassins nazis et leurs collaborateurs.

Maintenant, Israël, tu es un État souverain mais tu ne connais pas la sécurité. Tu es entourée par des nations et des peuples voués à ta destruction. Il est tragique que toi et tes voisins n’ayez pas été en mesure de trouver une façon équitable de vivre côte à côte dans le respect mutuel et la paix.

Plusieurs d’entre nous, Iraniens, souffrons avec toi de cette tragique situation qui te nuit ainsi qu’à tes voisins. Nous espérons sincèrement que des moyens pourront être trouvés en vue de régler de manière pacifique cette impasse destructrice

Nous apprécions le fait que toi, Israël, tu aies souhaité la bienvenue aux Juifs iraniens qui ne pouvaient plus tolérer l’oppression des mollahs venimeux. Ces mollahs trahissent la noble tradition de longue date et les valeurs défendues par Cyrus le Grand et révérées par les Perses à travers les âges.

Nous t’applaudissons pour avoir offert à des millions d’Arabes israéliens des opportunités qui leur sont refusées dans beaucoup d’autres nations.

Ton traitement équitable des bahaïs, Israël, est un témoignage supplémentaire de ta capacité et de ta volonté de vivre en harmonie avec toutes les personnes. En Iran, berceau de la foi baha’ie, les bahaïs sont impitoyablement soumis à une forme graduelle de génocide par les sauvages mollahs. Certains bahaïs sont exécutés pour leur foi, leurs enfants sont privés d’études universitaires, leurs lieux saints sont détruits et même leurs cimetières sont bulldozés, pour ne citer que quelques exemples. Toi, Israël, en revanche, tu as fourni aux Baha’is la liberté de prendre soin de leurs lieux saints établis en Terre Sainte au 19e siècle, bien avant ta renaissance.

Ta prière éternelle, « L’an prochain à Jérusalem », a enfin reçu réponse. Nous prions également pour que tu réussisses à faire de
la Nouvelle Jérusalem un lieu d’espoir et de sécurité durable pour ton peuple et pour les personnes de toutes les religions et celles qui n’ont pas de religion.

Joyeux 60e anniversaire, Israël.

Laisser un commentaire